Impromptu Networking

Social Network Webbing

Mettre en correspondance les connections informelles et renforcer le réseau commun pour atteindre un but (60 min)

«Rien n’évolue ou ne survie par lui-même. La vie co-évolue au travers des relations et des réseaux … assemblés du bas vers le haut en suivant des règles simples d’organisation et de communication. » Kevin Kelly

Qu’est-il possible de faire ? Le Social Network Webbing éclaire instantanément tout un groupe sur les ressources qui sont cachées à l’intérieur de leur réseau existant de relations et quelles étapes choisir pour exploiter ces resources. Cela facilite les choses : on identifie des occasions de construire des connections plus solides ou nouvelles. L’approche inclusive rend le réseau visible et compréhensible par chaque membre du groupe simultanément. Cela encourage les individus à prendre l’initiative de construire un réseau plus fort plutôt que d’attendre des directives venant du haut. Les connections distantes et informelles (même les amis de vos amis) sont exploitées d’une façon qui peut avoir une influence puissante sur le progrès sans demander une planification détaillée ni un investissement lourd.

Eléments Structurants  –  Spécifications Minimales


1. Présentation de la structure

  • Inviter tous les membres d’un groupe de travail principal qui ont un but commun à créer une carte de leur réseau et à décider comment le faire croître pour le développer.
  • Leur demander le nom des personnes avec lesquelles ils travaillent actuellement et celles qu’ils voudraient inclurent dans le futur (c’est-à-dire des personnes ayant une influence ou une expertise dont ils ont besoin pour atteindre leur objectif).
  • Les inviter à tisser des connections au sein de leur réseau pour progresser vers leur objectif.

2. Organisation de l’espace et matériel nécessaire

  • Un long mur accessible, recouvert de tapisserie ou de plusieurs feuilles de « paper board ».
  • Des post-it 5x5cm d’au moins 8 couleurs différentes

3. Comment la participation est-elle régulée

  • Tout ceux qui sont impliqués dans les groupes de travail principaux ou de planification sont inclus.
  • Chacun a la même possibilité de contribuer.

4. Comment les groupes sont-ils organisés

  • 1-2-4-Tous pour générer les noms de tous les groupes-clés.
  • Tout le monde ensemble pour générer les noms des personnes dans le réseau et construire la carte

5. Séquencement et distribution du temps

  • Créer une légende de tous les groupes-clés dans le réseau dont vous avez besoin pour atteindre votre objectif, et affecter un post-it de couleur ou un symbol à chacun d’eux. 5 minutes.
  • Chaque membre d’un groupe-clé écrit clairement son nom sur un post-it. Placer les post-it dans le groupe au centre du mur. 5 minutes.
  • Demandez à tous les membres du groupe-clé « quelles personnes connaissez-vous qui sont actives dans ce domaine ? ». Demandez-leur de créer un post-it portant chacun de leur noms. Demandez-leur de disposer les post-it selon leur degré de séparation avec chaque membre du design groupe. 10 minutes.
  • Demander à tous les membre du groupe-clé « Qui d’autre souhaiteriez-vous inclure dans ce travail ? ». Invitez-les à un remue-méninge (brainstorming) et créez des post-it pour les autres personnes qu’ils souhaiteraient inclure. Demandez-leur de construire la carte des post-it sous forme d’une toile d’araignée avec un centre et une structure périphérique (imitant la diffusion réelle et désirée de la participation).
  • Cette phrase « Individuals is this group may your your friends’ friends » ne me paraît pas bien anglaise !
  • De nouveaux items et couleurs dans la légende peuvent être nécessaires au fur et à mesure que le réseautage s’étend. 10 minutes.
  • Dire au groupe-clé de prendre du recul et de se demander « Qui connait qui ? Qui a de l’influence et de l’expertise ? Qui peut bloquer le progrès ? Qui peut décupler le progrès ? » Demandez-leur d’illustrer leurs réponses avec des lignes de raccordement. 15 minutes.
  • Demander au groupe de concevoir des stratégies pour (i) inviter, attirer et « tisser » des nouvelles personnes dans leur travail, (ii) travailler au delà des blocages, et (iii) décupler les progrès. 10 minutes.

 

POURQUOI FAIRE ? Buts

  • Exploiter vos connections informelles qui ont une influence indirecte mais puissante sur le comportement et les résultats.
  • Disséminer la connaissance et l’innovation au travers des échelles et à travers les limites, à l’intérieur et au delà des organisations.
  • Développer les notions de propriété et de leadership en vue de changements.
  • Aider les gens à voir les connections et les « trous noirs ».
  • Aider les gens à s’auto-organiser et à développer des groupes qui sont davantage résilients et en capacité d’absorber les perturbations.
  • Basculer l’équilibre vers du changement positif.
  • Opérer sans budgets conséquents ni planification extensive en exploitant les réseaux sociaux informels et en invitant les gens à contribuer.

Social Network Webbing

Impromptu Networking

Mettre en correspondance

les connections informelles

et renforcer le réseau commun

pour atteindre un but

(60 min)

Bons Tuyaux & Chausse-Trapes

  • Demander au groupe principal de se concentrer sur le développement d’un groupe principal qui fasse en sorte que les choses soient réalisées, et que la périphérie ajoute de nouvelles idées et élargissent les choses. La périphérie réside souvent dans le réseau des amis de vos amis et ça peut être très utile.
  • Encourager les membres à rêver en grand lorsqu’ils envisagent qui ils voudraient inclure dans le futur.
  • Écrire les noms des personnes à chaque fois que possible au lieu de leur fonction ou de leur titre.
  • Lorsque vous tissez une relation et que vous vous connectez à une personne dites aux membres principaux de penser petit (par exemple par binôme, par petits groupes d’intérêts).
  • Pour en savoir davantage, cf. June Holley la cofondatrice de Smart Networks http://www.networkweaver.com

Variations

  • Revenir aux cartes fréquemment : mettre à jour qui est impliqué maintenant ainsi que le modèle d’accroissement.
  • Utiliser un logiciel pour réaliser les cartes du réseau, en fournissant des détails et des métriques.
  • Relier des sessions de réseautage avec des étapes d’actions à poursuivre via « 15% Solutions« , « Design StoryBoards« , « 1-2-4-All« .

Social

Network

Webbing

Exemples

  • Pour une équipe principale d’un hôpital qui travaille à encourager tout le monde dans la prévention de la diffusion d’une infection.
  • Pour un groupe de coach en Lean qui répand informellement des compétences et des méthodes parmi les personnels en première ligne.
  • Pour des cadres moyens dans une institution financière qui développent des prototypes et lancent de nouveaux produits au sein de divers marchés..
  • Pour des responsables politiques régionaux qui « traduisent » en action des initiatives politiques à différents niveaux.
  • Pour étendre l’utilisation d’une nouvelle technologie, les consommateurs précoces sont rassemblés et organisent leur réseau pour identifier de potentiels nouveaux utilisateurs.

Crédit: Les Liberating Structures ont été développées par Henri Lipmanowicz et Keith McCandless. Inspiré par June Holley, « Network Weaver ». www.liberatingstructures.com

Version française : Frédéric de Verville / In Excelsis www.inxl.fr

 

Ci-dessous : matériel utilisé pour présenter Social Network Webbing,