Impromptu Networking

Purpose-To-Practice (P2P)

Définir les cinq éléments essentiels pour qu’une initiative soit pérenne et résistante

« Les crises importantes marquent notre temps. Et autant que nous l’apprécions ou pas, il apparaît que faire ce que nous avons toujours fait, même plus intensément, ne les résoudrons pas. »   Charles Johnston

Qu’est-il possible de faire ? En utilisant P2P au lancement d’une initiative ou d’un projet, les parties intéressées peuvent concevoir ensemble tous les éléments qui sont déterminants pour le succès de leur initiative. Le groupe commence par dégager un objectif commun (par exemple,  « En quoi ce travail est-il important pour chaque participant et plus largement pour la communauté ? »). Tous les éléments supplémentaires – les principes, les participants, la structure et les pratiques – sont conçus pour favoriser la réussite de l’objectif. En concevant ces cinq éléments tous ensemble, les participants clarifient leur façon de s’organiser entre eux pour s’adapter de manière créative et accroitre leurs chances de succès. Pour les grandes initiatives, P2P permet d’intégrer un plus grand nombre d’acteurs dans la conception de cette futur initiative.

Eléments Structurants  –  Spécifications Minimales


1. Présentation de la structure

  • Proposez à tous ou au plus grand nombre d’acteurs intéressés de participer à la conception de leur nouvelle initiative de façon à préciser les cinq éléments essentiels : l’objectif, les principes, les participants, la structure et les pratiques.

2. Organisation de l’espace et matériel nécessaire

  • Des chaises et des petites tables pour des groupes de quatre
  • Un grand mur avec un papier murale pour écrire les résultats P2P de chaque élément
  • Cinq feuilles de travail pour chaque participant, une pour chaque élément

3. Comment la participation est-elle régulée

  • Toutes les personnes qui ont un intérêt dans le lancement de l’initiative sont intégrées
  • Tout le monde peut participer et contribuer

4. Comment les groupes sont-ils organisés

  • D’abord 1-2-4-Tous
  • Tout le groupe pour finaliser chaque étape de P2P

5. Séquencement et distribution du temps

  • Introduire le concept de P2P, les cinq étapes principales avec les questions qui s’y rapportent et distribuer des feuilles de travail vierges. 5 min.
  • Pour clarifier le premier élément : l’Objectif, posez la question : « Pourquoi ce travail est-il important pour vous et pour la communauté ? »
  • Utilisez 1-2-4 pour générer des idées et histoires individuelles reliées à l’objectif. 10 min.
  • Par groupes de quatre, comparez, tamisez et amplifiez les meilleurs idées d’Objectif. 10 min.
  • En grand groupe, intégrez l’ensemble des thèmes et finalisez l’Objectif. 10 min.
  • Passez, tour à tour, aux quatre autres éléments de P2P en répétant les trois étapes de 1-2-4-Tous. Soyez prêt à réviser les éléments antérieurs si nécessaire (attendez-vous à des non-linéarités un peu chaotiques). Utilisez les quatre questions suivantes pour conduire le développement des quatre éléments restants :
    • Les Principes : « Quelles règles devons nous absolument suivre pour réussir notre objectif ? »
    • Les Participants : « Qui peut contribuer au succès de notre objectif et doit être intégré ? »
    • La Structure : « Comment devons nous nous organiser (aussi bien en micro-structure qu’en macro-structure) et répartir les responsabilités pour réussir notre objectif ? »
    • Les Pratiques : « Qu’allons nous faire ? Qu’allons nous offrir à nos utilisateurs/clients et comment allons nous le faire ? »
  • Après chaque étape, demandez « Est-ce que cet étape a mis en lumière de nouveaux points et suggère-elle une révision des précédents éléments ? » 5 min.
  • Quand tous les étapes ont été effectuées, demandez aux participants de prendre du recul et de regarder attentivement les cinq éléments dans leur ensemble. Demandez-leur d’utiliser What, So What, Now What ? en petits groupes pour déterminer toutes les premières étapes suivantes et les prioriser ensuite en grand groupe.
  • Après que l’initiative ou le projet ait été lancé, invitez périodiquement les participants à revoir leur conception P2P et à adapter les éléments au regard de leur expérience.

 

POURQUOI FAIRE ? Buts

  • Augmenter la résistance et l’aptitude à atténuer les bouleversements en distribuant les responsabilités équitablement.
  • Rassembler les éléments nécessaires pour lancer et maintenir un effort, et ainsi éviter les processus fragmentés.
  • Développez les stratégies innovantes qui peuvent être mises en place et diffusées rapidement grâce aux responsabilités partagées.
  • Eviter la conception par un seul petit groupe de personnes ou d’experts à huis clos.
  • Développer la capacité d’adapter rapidement l’un des éléments à des circonstances nouvelles.

Purpose-To-Practice (P2P)

Impromptu Networking

Définir les cinq éléments essentiels

pour qu’une initiative

soit pérenne et résistante

(2h)

Bons Tuyaux & Chausse-Trapes

  • Définissez un objectif puissant, très attractif, est l’étape la plus importante : vous pouvez utiliser Nine Whys, Appréciative Interviews, ou TRIZ pour approfondir la conversation.
  • L’objectif peut tant viser quelque chose de positif que vous voulez créer/commencer, que viser quelque chose de négatif que vous voulez arrêter.
  • Travaillez par cycles courts.
  • Plusieurs séances réparties sur plusieurs semaines ou sur plusieurs mois peuvent être nécessaires.
  • La « Structure » est habituellement l’élément qui requiert le plus d’imagination et permet de passer d’un pouvoir pyramidal à un pouvoir mieux réparti. Utiliser des métaphores (par exemple, Comment pouvons-nous nous organiser en araignée plate ou en réseau plan ? ) et des représentations visuelles qui permettent de produire des conceptions créatives.
  • Les Principes : les catégories « à faire » et « à éviter » viennent souvent des leçons apprises sur le terrain (positives et négatives).
  • Ayez confiance dans les petits groupes pour accomplir un grand travail, et continuez d’avancer.
  • Faites les tours comme prévu et lorsque vous avez besoin de plus de temps, faites deux tours.
  • Ayez confiance et mettez sur la table les expériences tant inspirantes et que désespérantes des membres du groupe.
  • Conseillez aux participants d’utiliser leur intuition à mesure que le processus se déroule.

 

Variations

  • Commencez par un cycle très rapide de trente minutes traitant les cinq éléments pour illustrer le besoin d’un objectif fort et précis : sans lui, vous risquez de finir avec une conception boiteuse.
  • Le graphique permet de capter l’attention et de se concentrer tout au long de ce processus rigoureux.
  • Vous pouvez ajouter des questions pour enrichir la conversation à propos des pratiques : « Qu’est ce qui dans notre environnement crée des opportunités ? Que peut il arriver si nous ne prenons pas de risques ? D’où commençons nous, honnêtement ? ».
  • Lorsque l’intégration des cinq éléments est trop lourde pour un projet, concevez le ou les deux éléments qui semblent les plus importants.
  • Utilisez les cinq questions P2P régulièrement comme liste de vérification pour les petits projets.
  • Utilisez P2P avec des groupes virtuels en invitant les participants à répondre aux cinq questions via une version chat de 1-2-All. Passez au crible et triez les réponses sur un tableau blanc et quelqu’un pour en tirer une synthèse. Ne cherchez pas la perfection au cours des premiers tours. Les tours virtuels peuvent approfondir ou compléter les échanges en personne.
  • Utilisez P2P pour structurer une plus longue séance de conception (par exemple, une planification ou un repli stratégique).

Purpose-To-Practice (P2P)

Exemples

  • Pour les responsables du mouvement Conversation Café.
  • The Quality Commons, un groupe de chercheurs issu de huit systèmes de santé, a utilisé P2P pour créer son consortium avec succès.
  • En utilisant P2P, une équipe de management a découvert un objectif beaucoup plus profond que prévu. Le nouvel objectif et l’expérience partagée ont poussé l’équipe à repenser leur modèle commercial.
  • Pour accompagner le lancement d’un groupe d’utilisateurs des Liberating Structures.
  • Pour aider une compagnie d’Amérique latine à lancer une stratégie commerciale centrée sur le client.

Crédit: Les Liberating Structures ont été développées par Henri Lipmanowicz et Keith McCandless www.liberatingstructures.comInspiré par Dee Hock (et son livre Birth of the Chaordic Age).

Version française : Frédéric de Verville / In Excelsis www.inxl.fr

Une conception P2P des utilisateurs LS de Seattle (Complété au cours d’une séance de 90 minutes par un groupe de 22 personnes.) Ce travail à guidé et uni le groupe pendant trois ans.

L’Objectif

« Nous existons pour inventer et donner vie à une nouvelle forme d’organisation en réfléchissant, en pratiquant, en jouant et en travaillant ensemble. »

Les Principes

Les catégories « à faire » et « à éviter » doivent correspondent à la réussite de l’objectif avant tout

  1. Les utilisateurs doivent partager la maitrise et les responsabilités au sein du groupe

  2. Les utilisateurs doivent s’attendre aux surprises, à s’adapter au opportunités et aux découvertes lorsqu’elles émergent

  3. Les utilisateurs doivent conserver la transparence et l’honneur des principes Creative Commons

  4. Les utilisateurs doivent conserver une approche pratique des solutions pour le groupe

  5. Les utilisateurs ne doivent pas faire d’excès d’organisation des activités

  6. Les utilisateurs doivent continuellement inviter et accueillir les nouveaux utilisateurs et les novices au sein du groupe

Les Participants

Qui doit être intégré pour réussir notre objectif ?

  • Les membres du groupe central (ceux qui prennent la responsabilité d’organiser les activités)

  • Une plus large communauté d’utilisateurs des LS (des utilisateurs locaux, régionaux, nationaux et internationaux qui participent aux activités)

  • Les novices et les nouveaux utilisateurs (les personnes invitées par les utilisateurs LS à rejoindre les activités)

  • Les experts influents et les responsables connus qui n’utilisent pas activement les LS

La Structure

Comment allons nous organiser (au niveau des micro-structures et des macro-structures) et distribuer les responsabilités dans la réalisation de l’objectif ?

Pour l’instant, Fisher et Keith coordonneront les activités administratives (par exemple, MeetUP et MailChimp pour annoncer un rassemblement. La direction des réunions reviendra successivement aux différents membres du groupe

La Pratique

Qu’allons nous faire ? Qu’allons nous offrir à nos clients/utilisateurs et comment allons nous le faire ?

Quatre pratiques sortent du lot :

  • Une soirée mensuelle de rencontre en personne à Seattle qui présente l’utilisation des LS pour progresser dans l’apprentissage

  • Des réunions virtuelles occasionnelles qui intègrent les utilisateurs internationaux et les projets spéciaux.

  • Une soirée Chautauqua/Open Space annuelle

  • Un feedback d’accompagnement LS dans le modèle de Community Consutling, pour aider les nouveaux utilisateurs à acquérir de l’expérience face à des défis complexes (des services gratuits ou à bas cout sont proposés par les organisations via un consultant LS expérimenté et une équipe moins expérimenté qui a envie d’apprendre