Impromptu Networking

Helping Heuristics

Pratiquer des méthodes progressives pour aider les autres, recevoir de l’aide et demander de l’aide

Qu’est-ce qui devient possible ? Les participants peuvent prendre conscience de leurs propres modes d’interaction et de leurs habitudes. Helping Heuristics leur permet de faire l’expérience de choisir comment changer leur manière de travailler avec d’autres personnes. Ils en font l’expérience en utilisant une succession de méthodes pratiques. Les heuristiques sont des raccourcis qui aident les gens à identifier ce qui est important lorsqu’ils sont confrontés à une nouvelle situation. Elles les aident à développer une meilleure compréhension de leur propre schéma d’interaction et à prendre des décisions intelligentes plus rapidement. Une série de courts échanges va révéler des heuristiques ou des règles d’or simples pour s’entraider de manière productive. Essayez les !

Cinq Eléments Structurants  –  Spécifications Minimales


1. Invitation structurante

  • Inviter les participants à voir toutes les interactions humaines comme des offres qui sont soit acceptées, soit refusées (les artistes improvisateurs sont entraînés à accepter toutes les offres)
  • Demandez-leur d’agir, de réagir, ou d’observer les quatre schémas d’interaction proposés
  • Invitez-les à réfléchir sur leurs propres schémas, et a considérer comment modifier leur manière de demander, de recevoir, ou d’offrir de l’aide.

2. Organisation de l’espace et matériel nécessaire

  • N’importe quel nombre de participants, debout
  • Aucune table ne doit se tenir entre deux personnes qui se font face !

3. Comment la participation est régulée ?

  • Chaque participant a la même opportunité d’apprendre et de contribuer
  • Les participants changent de rôle parmi les trois possibles à mesure que l’activité progresse

4. Comment les groupes sont organisés ?

  • Des groupes de 3 : deux participants qui interagissent face à face dans les rôles du client et du coach plus un observateur
  • Le groupe entier pour les retours de fin d’exercice

5. Étapes et timing

  • Expliquer qu’il y aura quatre cycles de 1 à 2 minutes d’interaction improvisée. Chaque groupe choisit un de ses membres pour être le  « client », un autre le « coach », et le troisième en tant qu’« observateur ». Les rôles peuvent rester les mêmes ou changer de cycle en cycle. Le quatrième cycle sera suivi de cinq minutes de conclusions – 2 minutes
  • Durant chaque cycle la personne qui joue le client partage un problème qui la passionne. Pendant que l’observateur reste très attentif, le coach répond de quatre façons différentes lors de chaque cycle :
  • Durant le premier cycle la façon de répondre est en « présence silencieuse » : le coach accepte toutes les offres en écoute active, avec compassion (voir Heard, Seen, Respected – HSR) – 2 minutes
  • Durant le deuxième cycle,  la façon de répondre est en « découverte guidée » : le coach accepte toutes les offres, en posant des questions qui guident vers des découvertes mutuelles (voir Appreciative Interview) – 2 minutes
  • Durant le troisième cycle, la façon de répondre est en « provocation aimante » : le coach offre des conseils ; il accepte ou refuse au besoin lorsqu’il voit quelque chose que le client ne voit pas (voir Troika Consulting) – 2 minutes
  • Durant le quatrième cycle, la façon de répondre est en « conscience du processus » : le coach et le client acceptent toutes les offres l’un de l’autre, travaillant au mieux de leur intelligence tout en remarquant comment de nouvelles possibilités sont amplifiées – 2 minutes
  • Faire le débriefing de l’impact de chacune des quatre façons de faire telles que les clients, les coachs et les observateurs en on fait l’expérience. – 5 minutes
  • En se basant sur le débriefing, répéter toutes les étapes ou seulement certaines de manière à ce que tous les participants puissent pratiquer les différentes façons de répondre.

 

POURQUOI FAIRE ? OBJECTIFS

  • Réduire ou éliminer les erreurs communes et les pièges rencontrés lorsque les gens demandent ou reçoivent de l’aide
  • Changer les façons d’aider indésirables telles que par exemple : donner des solutions prématurées ou des conseils inutiles, mettre la pression pour obliger à suivre un conseil, passer aux étapes suivantes trop rapidement, trop essayer de ne pas trop aider.
  • Changer les façons de demander de l’aide indésirables telles que par exemple : manquer de confiance en l’autre ; ne pas partager le vrai problème ; accepter l’aide sans se responsabiliser ; chercher une validation, et non de l’aide ; être déçu de ne pas être assez aidé.

Helping Heuristics

Impromptu Networking

Pratiquer des méthodes progressives pour

aider les autres, recevoir de l’aide

et demander de l’aide

(15 min.)

Bons Tuyaux & Chausse-Trapes

  • Encourager les gens à changer de rôle à chaque cycle
  • Développer la confiance, demander avec humilité, créer un climat de découverte mutuelle
  • Se concentrer sur les schémas qui vont aider le client à trouver sa solution (découverte par soi-même dans un groupe)
  • N’omettez pas de prendre en compte les différences de statut, la mise en place, le langage non verbal, le comportement, les signes subtils
  • Le premier des quatre cycles peut être utilisé comme préparation à travailler plus en profondeur n’importe lequel des autres schémas
  • Après le cycle initial, laisser les trios choisir les schémas sur lesquels ils souhaitent se concentrer dans leur groupe

Variations

  • inviter les participants à créer leur propre profil, en identifiant par eux-mêmes leur schéma par défaut et leurs axes de développement
  • intégrer la progression de l’aide dans d’autres Structures Libérantes qui se concentrent sur le donner – recevoir : Troika Consulting, Wise Crowds, What I Need From You, Prototype par impro, Simple Ethnography
  • Commencer avec des schémas « fun » : neutre (aucune réponse) et attitude bloquante (refus ou interruption)

Helping Heuristics

Exemples

  • A utiliser lorsque les structures Wise Crowds et What I Need From You n’atteignent pas le but souhaité par le groupe. Par exemple, quand les participants sont tombés dans l’un des deux schémas non désirés de demander de l’aide ou de recevoir de l’aide.
  • Pour les infirmières, les coaches, les professeurs, et toute personne dans les professions d’aide, pour leur permettre de renouveler et d’apprendre de nouvelles compétences relationnelles
  • Pour tout groupe qui souhaite travailler sur l’amélioration de sa coordination interprofessionnelle
  • Pour permettre aux facilitateurs de Liberating Structures  d’approfondir les schémas sous-jacents qui traversent plusieurs de ces structures
  • Pour élargir ses options lorsque l’on est frustré d’essayer d’aider quelqu’un d’autre

Crédit: Les Liberating Structures ont été développées par Henri Lipmanowicz et Keith McCandless www.liberatingstructures.com

Version française : Romain Bisseret & Frédéric de Verville / In Excelsis www.inxl.fr