Impromptu Networking

Discovery & Action Dialog

– DAD

Découvrez, inventez et déclenchez des solutions locales à des problèmes chroniques (25-70 min.)

« Pour l’instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, peu à peu, entrerez-vous ainsi et sans l’avoir remarqué à l’intérieur de la réponse. » Rainer Maria Rilke

Qu’est-ce qui devient possible? DAD facilite au sein d’un groupe la découverte des pratiques et des comportements qui permettent à certains individus (avec les mêmes contraintes et les mêmes ressources) de trouver de meilleures solutions que leurs collègues face à des problèmes identiques. Ces pratiques et ces comportements sont appelés des déviances positives (DP). DAD permet aux membres du groupe de découvrir ces DP par eux-mêmes. DAD crée des conditions favorables pour stimuler la créativité des participants dans un espace où ils peuvent se sentir à l’aise pour inventer de nouvelles pratiques plus efficaces. La réticence au changement disparaît à mesure que l’on donne la possibilité aux participants de choisir librement la pratique à adopter et le problème à régler. DAD permet à ceux qui sont sur le terrain de s’approprier directement les solutions.

Cinq Eléments Structurants  –  Spécifications Minimales


1. Invitation structurante

  • Pour aider les participants à découvrir les solutions tacites et latentes à un problème commun demandez à toute personne qui souhaite résoudre le problème de se joindre à un petit groupe et de participer au DAD.

    Posez les sept questions progressives suivantes :

1 Comment remarquez-vous que le problème X est présent ?
2 Que faites-vous pour contribuer à la solution du problème X ?
3 Qu’est-ce qui vous empêche d’agir de telle façon efficace en        permanence ?
4 Connaissez vous quelqu’un qui réussit à résoudre fréquemment le problème X ou à surmonter les obstacles? Quelles pratiques ou comportements lui ont permis de le résoudre ?
5 Avez vous des idées ?
6 Que faut-il faire pour que cela se produise ? Y-a-t-il des volontaires ?
7 Qui d’autre doit être impliqué ?

2. Organisation de l’espace et matériel nécessaire

  • DAD se déroule dans un contexte ou une unité locale.
  • Les groupes peuvent être debout ou assis autour d’une table.
  • Du papier, un tableau, ou un équipement de projection pour noter des observations et des idées d’actions.

3. Comment la participation est régulée ?

  • Un animateur pose les questions.
  • Toutes les personnes qui se trouvent à cet endroit sont invitées à rejoindre le groupe.
  • Tout le monde a la même chance de contribuer.

4. Comment les groupes sont organisés ?

  • L’animateur travaille avec un partenaire qui sert de rapporteur.
  • La taille d’un groupe peut varier de 5 à 15 personnes.
  • La diversité des rôles et des expériences est un atout majeur.

5. Étapes et timing

  • Expliquez la raison de l’initiative du DAD et proposez de faire un tour de brèves introductions à la ronde. 5 min
  • Posez les sept questions une par une dans l’ordre donné ci-dessus. Posez ces questions au groupe entier et donnez l’opportunité à chacun de réagir ou de répondre à chaque question. Soyez sûr que le rapporteur prenne bien note des observations et des idées d’actions au fur et à mesure. De très bonnes idées peuvent surgir à tout moment. 15-60 min
  • Demandez au rapporteur de récapituler les observations, les idées d’actions, et de rappeler qui d’autre devrait être impliqué. 5 min

 

POURQUOI FAIRE ? OBJECTIFS

  • Aider le personnel opérationnel à trouver des solutions à des problèmes épineux.
  • Découvrir des comportements et des pratiques tacites et latents qui dévient positivement de la norme.
  • Favoriser l’émergence de nouvelles solutions.
  • Susciter, au lieu de forcer, les comportements qui résolvent les problèmes complexes.
  • Permettre des changements durables car ils seront découverts ou inventés par ceux qui vont eux-mêmes les mettre en place au lieu d’être importés et imposés de l’extérieur.
  • Résoudre des problèmes locaux et propager cet élan à travers les différentes unités.
  • Construire des relations entre des individus aux fonctions et aux niveaux différents qui, autrement, n’ont jamais l’occasion de travailler ensemble à la résolution de problèmes.

Ci-dessus : le badge d’une entreprise canadienne de contrôle des infections qui à beaucoup utilisé le DAD

Discovery

& Action

Dialog

DAD

Impromptu Networking

Découvrez, inventez et déclenchez

des solutions locales

à des problèmes chroniques

(25-70 min.)

Bons Tuyaux & Chausse-Trapes

  • La question 2 comprend souvent deux parties : en quoi le problème affecte personnellement un individu et en quoi il affecte les autres. Par exemple : « Que faites-vous pour vous prémunir d’une infection et que faites-vous pour éviter la transmission de l’infection ? » ou bien : « Que faites-vous pour conserver l’attention de vos élèves et que faites-vous pour rester énergique et enthousiaste ? ».
  • Organisez le DAD sur le lieu de travail des participants pour réduire les obstacles à la participation.
  • Invitez spontanément les individus à participer lorsque vous entrez sur le lieu de travail.
  • Créez une ambiance informelle en commençant par une introduction et une anecdote si besoin.
  • Maintenez le contact visuel et asseyez-vous avec le groupe (ni plus haut ni à distance du groupe).
  • Parlez beaucoup moins que les participants, encouragez tout le monde à partager des histoires et à passer au crible les opportunités d’action.
  • Obtenez des récits qui aident les participants à sauter d’un petit exemple de comportement nouveau à un changement profond de valeurs ou d’allocation de ressources. Consultez « Changement drastique de comportement pour stopper une infection » dans la troisième partie des « Stories from the Field » du livre The Surprising Power of Liberating Structures.
  • Au cours du DAD, lorsque vous formez un jugement sur ce qui est bon ou mauvais, comptez jusqu’à dix et oubliez votre jugement avant de dire quoi que ce soit (vous pouvez demander l’aide du rapporteur ou de votre collègue animateur).
  • Evitez les phrases du type « C’est une bonne idée » et laissez aux participants le soin de se faire leurs propres opinions.
  • Faites preuve d’une curiosité authentique pour les contributions de chacun en évitant de répondre aux questions vous-même : apprenez de ceux qui font le travail !
  • N’acceptez jamais et ne donnez jamais de tâches à effectuer !
  • Ne soyez pas trop dur avec vous-même : il faut de l’entraînement pour devenir un(e) bon(ne) facilitatrice / facilitateur. Demandez à votre rapporteur des retours directs.

Variations

  • Utilisez des questions de type TRIZ à la place des trois première : (1) Que pouvez-vous faire pour garantir l’aggravation du problème X ? Faites une liste de tout ce que vous pouvez faire. (2) Certaines de vos pratiques ou de vos habitudes ressemblent-elles à une des choses sur votre liste ? (3) Qu’est ce qui vous empêche d’arrêter ces pratiques ?
  • Utilisez les observations et les obstacles qui émergent pour développer un script pour l’Improv Prototyping et en organiser des sessions.
  • Utilisez les mêmes séquences et le même type de questions pour mener des conversations en tête à tête.
  • Avec des groupes virtuels, utilisez le chat pour échanger les réponses à chaque question, puis sélectionnez les histoires, les comportements, les actions les plus fortes afin de les partager avec tout le groupe.

Discovery

& Action

Dialog

DAD

Exemples

  • Pour éviter les accidents ou réduire le risque d’erreurs médicales (opérations du mauvais coté, chute des patients, erreurs de médication, infections nosocomiales) avec des groupes pluridisciplinaires. Une vidéo est disponible « Video of a DAD » à l’oeuvre pour réduire la transmission des infections au UHN de Toronto.
  • Comme moyen de collecte de données ethnographiques pour un projet de recherche sur de multiples sites.
  • Pour éliminer des pratiques qui empêchent les professionnels d’aider les clients à changer leur comportements contre-productifs.
  • Pour des séries de dialogues locaux pour aider les membres d’une communauté à découvrir des solutions à un problème chronique (Par exemple : enfants turbulents dans la classe, un cycle de violence qui ne peut pas se résoudre simplement en punissant les agresseurs).
  • Pour analyser et libérer les actions qui créent des compétences professionnelles (dans les écoles de médecine et dans les centres de services sociaux). Voir : « Developing Competences for Physicien Education » dans la troisième partie des « Stories from the Field » du livre.
  • Pour une conversation en tête à tête afin de trouver des approches pour affronter un défi difficile.

Crédit: Les Liberating Structure ont été développées par Henri Lipmanowicz et Keith McCandless avec un groupe de coachs travaillant à l’élimination de la transmission du Staphylocoque doré dans les hôpitaux : Sharon Benjamin, Kevin Buck, Lisa Kimball, Curt Lindberg, Jon Lloyd, Mark Munger, Jerry Sternin, Monique Sternin et Margaret Toth. Inspiré par le travail de Jerry et Monique Sternin sur la Déviance Positive. www.liberatingstructures.com

Version française : Frédéric de Verville / In Excelsis www.inxl.fr