Principes des Liberating Structures

10 principes mettent en évidence ce qui devient possible quand les Liberating Structures sont utilisées habituellement pour structurer les interactions d’une organisation

Inclure tous les participants et débrider les idées

Respecter réellement les gens et les solutions locales

Bâtir la confiance dans le changement

Apprendre de ses erreurs

Accroître les libertés et valoriser la responsabilité

Mettre l'accent sur les possibilités : croire avant de voir

Apprendre à se découvrir soi-même au sein d'un groupe

Encourager la destruction créatrice et permettre l'innovation

Inciter à une curiosité sérieuse et ludique

Toujours commencer avec un objectif clair

Principes des Liberating Structures

  • Inclure tous les participants et débrider les idées
  • Respecter réellement les gens et les solutions locales
  • Bâtir la confiance dans le changement
  • Apprendre de ses erreurs
  • Accroître les libertés et valoriser la responsabilité
  • Mettre l’accent sur les possibilités : croire avant de voir
  • Apprendre à se découvrir soi-même au sein d’un groupe
  • Encourager la destruction créatrice et permettre l’innovation
  • Inciter à une curiosité sérieuse et ludique
  • Toujours commencer avec un objectif clair

Des Macro aux Microstructures

Les Macrostructures sont tout ce qui constitue la continuité d’une organisation : les politiques, les stratégies, les ressources humaines, matérielles et en capital, les organigrammes, les procédures. Elles ne sont pas conçues pour permettre l’adaptabilité permanente qui leur est réclamée.

Ce sont les Microstructures qui régissent et guident les interactions et la coordination au jour le jour entre les personnes. Les Microstructures utilisées majoritairement sont des présentations, des meetings, des réunions de reporting, des brainstormings ou des échanges informels Celles-ci sont le plus souvent soit trop restrictives, soit trop informelles. Elles ne laissent que peu émerger les questionnements importants, les idées nouvelles,…

 

Les microstructures conventionnelles ont les caractéristiques suivantes :

La Présentation donne un contrôle maximum à la personne sur le contenu et n’a aucune structure pratique pour inclure ou impliquer les autres.

Le Comptre-Rendu d’Activité s’apparente à une série de présentations dont les contenus et les échanges sont contrôlés par une seule personne à la fois sans inclure ni impliquer les autres.

Les Réunions et Discussions sont modérées par une personne seule, responsable d’inclure et d’impliquer un faible nombre de personnes.

Les séances de Brainstorming sont des structures qui permettent d’inclure et d’impliquer quelques personnes dans une expression sans contrainte de leurs idées.

Les Echanges Informels ne sont régis par aucun contrôle du contenu ni de l’implication des personnes (autour d’une machine à café par exemple).


Par opposition aux microstructures conventionnelles, les Liberating Structures permettent d’inclure et d’impliquer toutes les personnes ainsi que de distribuer le contrôle des échanges à l’ensemble des participants sans considération de la taille du groupe.

Les 33 Liberating Structures régénèrent les possibilités qu’offrent les microstructures usuelles en définissant des modèles à la fois ouverts et organisés d’interactions entre les individus et les groupes d’individus.

Le contrôle des interactions est distribué et les actions se développent de façon répartie.

Inclusion & Implication de tous

Les microstructures conventionnelles mettent l’accent sur le développement de compétences de base pour les leaders et de compétences pointues et avancées pour un nombre réduit experts (par exemple dans le Lean, la formation de facilitateur est dédiée à certains leaders).

Le reste du personnel – la grande majorité – n’est pas inclus ou engagé dans un apprentissage leur permettant de définir collectivement leur avenir.

 

Au contraire, les LS facilitent l’inclusion de tous dans l’usage quotidien de nouvelles compétences sans formation couteuse en temps et argent.

Tout le monde est inclus : les managers, les directeurs, les opérationnels aussi bien que les clients et les partenaires si nécessaire.